12/08/2007

Croissance des arbres , 4ème année de plantation.


soleil012
 
ligne fuschia
verger août 2007 20 cms blog

Vue d'ensemble du verger , août 2007 , 4ème année de plantation


douce-moen 20 cms blog

Pommier Douce-Moen ( cidre )


pommier 2007 20 cms blog

Pommier à fruit de couteau ; il portera seulement là partir de la 5 ème année de plantation. 

dabinet 20 cms blog

Pommier Dabinet ( cidre )

doux-veret 20 cms blog

Pommes Doux-Veret ( cidre )

pomme-dabinet août 2007 20 cms blog

pommes Dabinet  ( cidre )

wignon_1

Prunier Wignon

prune-de-ste-catherine 20 cm blog août 2007

Prunes de Ste Catherine.

07/07/2007

Les écureuils du Verger des Dix Bonniers

ligne10

 

ecureuil roux wikipedia

Photo Wikipedia

 

Les écureuils roux sont nombreux dans le  Verger des Dix Bonniers ; ils nichent à l'abri des vents  dans les arbres poussant sur  l' assise de l'ancien chemin de fer qui limite le verger en partie basse.

Ces charmants animaux ne sont pas toujours favorables à la vie du verger ; en effet , les écureuils peuvent détruire les nichées d'oiseaux ,  détruire les bourgeons terminaux des arbres fruitiers ou en écorcer les troncs (photos)

 

http://biodiversite.wallonie.be/especes/ecologie/mammiferes/ecureuil.html

 

domaine des écureuils 20 cms blog

Les arbres qui poussent sur l'assise de l'ancien chemin de fer sont le domaine des écureuils roux du Verger des Dix Bonniers.

 

L'écureuil roux se distingue de l'écureuil gris ci-dessous :

 

ecureuil f e

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cureuil_gris

21:04 Écrit par Pierre Colignon dans Animaux du verger | Tags : nature, verger, photo, destruction, photos, ecureuil, degats, arbre, arboriculture

30/03/2007

Technique de la greffe en fente en images.

ligne fuschia
057

étêter porte greffe 20 cms blog

Etêter le porte greffe très proprement .

fendre 1 20 cms blog

Le fendre jusqu'au coeur , pour une greffe simple ; pas plus loin !

fendre 2 20 cms blog

 

fenbre 3 20 cms blog

Jusqu' à une longueur de 7 cms environ.

greffons pomme dapi étoilé 20 cms blog

Les greffons de pommier d'api étoilé viennent d'arriver de France par le courrier.

préparer greffon 1 20 cms blog

Biseauter le greffon d'abord d'un côté ...

préparer greffon 2 20 cms blog
 

biseau greffon 2 20 cms blog

Ensuite de l'autre côté...

biseau greffon 20 cms blog

Résultat : un biseau de part et d'autre.

ouvrir porte-greffe 0 20 cms blog

Ecarter la fente pratiquée dans le porte-greffe.

ouvrir porte greffe 20 cms blog

Ecarter doucement jusqu'au fond.

introduire greffon 0 20 cms blog

Introduire le greffon.

introduire greffon 3 20 cms blog

Greffon introduit dans le porte-greffe jusqu'au fond de la fente.

enserrer greffe 20cms blog

Ligaturer la greffe.

couper greffon 3ème oeil 20 cms blog

Sectionner le greffon au-dessus du 3èmè oeil.

mastiquer greffe 20 cms blog

Mastiquer toutes les plaies de la greffe.

Ne pas oublier de retirer la ligature de la greffe un mois au plus tard après sa reprise , c'est-à-dire lorsque les yeux du greffon vont commencer à se développer.

 

fruityOù trouver des greffons ?
 
 
la bourse aux greffons...

 

07/12/2006

Bibliographie

                                                                                                                                             
 
fruits                                                             livre_feilletes008
 
 
 
 
  
 
Bibliothèque de la faculté des sciences agronomiques de Gembloux  :
http://www.bib.fsagx.ac.be/library/home/

Henri-Louis Duhamel du Monceau : " Traité des Arbres Fruitiers " , ( 1768 ) , un livre rare en ligne : http://www.mobot.org/mobot/osgl/

André Leroy : " Dictionnaire de pomologie " , tomes 1 et 2 , les poires , Angers, 1867.

Ouvrage de référence pour la taille moderne en verger haute-tige :« Growing Cider Apples », R. Umpelly et al., National Association of Cider Makers, Hereford, England, 2002.

03/12/2006

Présentation de la poire d' ANGORA

La poire d' ANGORA

 
poire Angora 1
Historique :
 
Originaire d'Asie Mineure, elle fut importée en France par Léon Leclerc de Laval en 1832 ; il l'avait vue signalée dans le journal du voyage d' Orient qu'accomplit en 1700, sur la demande de Louis XIV , l'illustre botaniste Tournefort.
 
Description du fruit :
poire Angora 2
 
Grosseur : au-dessus de la moyenne ( jusqu'à 600 grs.)
Forme : turbinée , obtuse, ventrue, irrégulière, bosselée, ayant souvent un côté plus renflé que l'autre.
Pédoncule : assez fort , long, arqué, formant bourrelet à son point d'insertion obliquement implanté au centre d'une faible dépression que surmonte constamment un mamelon bien développé.
Oeil : grand, des plus ouverts, placé presque toujours à fleur du fruit dans un large bassin.
Peau : jaune pâle  légèrement verdâtre, finement ponctuée de fauve et portant quelques petites taches roussâtres.
Chair : blanche, tendre, juteuse, à gros grains, pierreuse autour des loges.
Eau : abondante, sucrée, douce,  délicate , faiblement parfumée.
 
Maturité : commencement d'octobre , et se prolongeant très exceptionnellement jusqu'à la fin de novembre.
d'après André LEROY ( 1801-1875 ), " Dictionnaire de pomologie", Angers , 1867.
livre_feilletes005

 

poire Angora dessous
 
Le poirier d'Angora est résistant au psylle du poirier 
 
Le poirier d'Angora est une variété de collection dont on espère pouvoir intégrer les gènes dans différentes variétés modernes pour lutter contre la recrudescence du psylle en arboriculture intensive.
 
Voir le travail de fin d'études de Pierre COLIGNON  , FUSAGx, 2000. livre_feilletes013
 
 
fleur poirier dAngora blog 20 cms

La fleur  ( de très grande taille ) du poirier d'Angora.

11/11/2006

Le miel du Verger des Dix Bonniers.

logoverger blog 20 cms

 

montage_miel 20 cms blog

      abeilles-58 

 

   Le rucher du Verger-des-Dix-Bonniers , situé en lisière de la réserve naturelle de Viesville , produit un miel léger , parfumé et onctueux , issu d'essences forestières : érable , chêne, châtaignier, ronce, aubépine...  

21:00 Écrit par Pierre Colignon dans Apiculture | Tags : verger, nature, photo, photos, rucher, miel, chene, erable, chataignier, ronce, aubepine, arboriculture, viesville, hainaut

04/11/2006

Une bonne adresse

Protections métalliques pour arbres:

N.V. Ghekiere Daniël

Rollegemkapelsestraat 67 A

B -  8880 St Eloois-Winkel ( LEDEGEM )

Tél:    +32  56/50.99.90 - 50.31.85

Fax:   +32  56/50.15.60

Gsm: +32  475/43.99.90

protection arbre entière blog  10 cms

08:53 Écrit par Pierre Colignon dans Adresses utiles | Tags : protections metalliques, arbres, adresse, arboriculture, arbres fruitiers, photo

13/10/2006

Conseils techniques pour la taille moderne des arbres fruitiers haute tige

                                                                                                                                             
 
arbre professeur

Pour débuter une forme naturelle, il est important de demander au pépiniériste de ne pas rabattre les arbres mais, de conserver les bourgeons terminaux .

Il est très important de respecter l’axe principal et le bourgeon terminal.
Ce dernier est le meilleur tire sève qui soit et contribue à un réveil précoce au printemps ainsi qu’à une croissance généreuse.
C’est lui le « chef d’orchestre » de la croissance de l’arbre.
Il ne devrait jamais être ôté lors de la plantation sauf s’il présente des dégâts, par exemple, liés à un mauvais aoûtement.
Son ablation oblige l’arbre à revoir son organisation physiologique avec le risque de multiplier les départs de bourgeons au sommet de la tige.
La forme obtenue serait alors désastreuse : un arbre en parapluie inversé, portant haut de nombreuses charpentières sans aucun axe latéral susceptible de porter des fruits rapidement. 
 

Chez les variétés qui « poussent fort en hauteur », il est malheureusement nécessaire de stimuler le départ de latérales par une taille du bourgeon terminal en hiver.
Mieux vaut alors rabattre au tiers des charpentières.
Les axes centraux des autres variétés peuvent être laissés à leur libre
croissance sans peur d’obtenir des arbres trop hauts.
Avec les années, la flèche s’arquera naturellement et la croissance en hauteur s’arrêtera.  
 

A noter aussi que pour constituer une flèche bien droite, un tuteurage (voir photos) pendant les premières années est souvent nécessaire.
Il faudra sélectionner les latérales équitablement réparties sur 360° tout autour de l’axe central et de manière à ce qu’elles soient espacées en hauteur de la largeur d’une main idéalement.

Cette opération peut se réaliser anticipativement dès le débourrement en éborgnant les yeux mal situés.
On concentre alors avantageusement la sève vers des organes qui ont de l’avenir. 
 

En appliquant l’ensemble de ces principes ont créera au fil des années au plus une dizaine d’étages fructifères,  tout au long de l’axe central, chacun portant un maximun de cinq branches.

forme ancienne et moderne taille 20 cms blog

 

  Forme traditionnelle en gobelet :

arbre situé à gauche dans le schéma ci-dessus  

- ramure dense, néfaste à la fructification 

- fortes contraintes au niveau du point de greffe  

- difficulté de remplacer les grosses charpentières  

 

  Forme obtenue par la taille moderne :

les 2 arbres situés au milieu et à droite dans le schéma ci-dessus    

- couronne aérée   

- faibles contraintes à l’insertion des charpentières 

- charpentières toutes potentiellement remplaçables 


Les arbres ainsi menés fructifieront dès la troisième année, soit au moins deux ans en avance sur la forme traditionnelle.  

En effet, la mise à fruit se fait par l’arcure naturelle des branches.
Plus une branche est arquée, plus elle produit des fruits au détriment de la croissance purement végétative.
Dans le cas présent, la position naturelle des branches est dès le départ proche de l’horizontale ; les branches font un angle largement ouvert avec la tige principale.
Les latérales s’arquent rapidement sous le poids des frondaisons et, plus tard, des premiers fruits.
Elles se mettent donc rapidement en position idéale pour une fructification abondante alors que, dans la forme en gobelet traditionnelle, ce phénomène se produit moins vite du fait de la fermeture des angles.

L’entretien des arbres consiste simplement en l’ablation des organes mal conformés, mal positionnés (p. ex : rentrant dans la couronne), brisés par le vent ou présentant des chancres importants.
La taille pratiquée un peu au-dessus de la ride d’écorce en laissant un court moignon, permet , même pour les variétés les moins vigoureuses,
d’initier le départ de nouvelles branches au niveau des yeux latents sur l’axe principal.
Celles-ci remplaceront rapidement les organes perdus.
Il est à noter que dans le cas des formes traditionnelles le remplacement de branches maîtresses est très difficile, voir impossible.
En outre, il suffit d’observer un ancien verger pour constater que les vieux arbres finissent quasi tous leur « carrière » par s’ouvrir en deux au niveau de l’insertion des charpentières maîtresses en raison de l’intensité des contraintes.
Ceci n’arrive jamais en adoptant une forme naturelle étant donné l'
angle d’insertion beaucoup plus ouvert qui limite les contraintes et les infiltrations de pourritures.

 

verger4_small essai
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

  forme obtenue par la méthode de taille moderne , la première année de plantation . 

araignée rouge

21:56 Écrit par Pierre Colignon dans Taille des arbres | Tags : photo, schema, nature, verger, taille, arbres, fruitiers, haute tige, arboriculture

01/10/2006

La croissance des arbres de novembre 2003 à septembre 2006.

                                                                                                                                             
arbres plantés blog 20 cms

   Novembre 2003      

1 seul rameau 20 cms blog

Un seul rameau est conservé                                                                      

verger  mars 2004 blog 20 cms
  Mars 2004
 
arbre mars 2004 blog 20 cms
  Mars 2004 
 
1 ères fleurs 20 cms blog
Mai 2004 , premières fleurs
 
arbre aout 2004 20cms blog
Août  2004 
 
arbre aout 2004 2 20 cms blog
Août 2004
 
1ères fleurs 2 20 mcs blog

Avril 2005

arbre sept 2005 20 cms blog

  Ete 2005 

arbre 3 ans janv 2006 20 cms blog
  Hiver 2005/2006 

arbre  hiver 2005 2006 20 cms bloc
  Hiver 2005/2006 

arbre juillet 2006 blog 20 cms

  Eté 2006 

arbre sept 2006 3 blog 20 cms

  Eté 2006. 

arbre  sept 2006 blog 20 cms

  Eté 2006 

verger sept 06 blog 20 cms

  Septembre 2006 

85

10:26 Écrit par Pierre Colignon dans Croissance des arbres | Tags : verger, arbres, photo, nature, photos, croissance, arboriculture, agriculture

25/09/2006

Taille de formation "moderne" des arbres fruitiers haute tige

arbre tetard

 

          La formation est un ensemble d’opérations réalisées dès la plantation et pendant les premières années de croissance afin de guider le végétal vers la forme désirée.
Dans le cas de la taille moderne, cette étape repose sur 4 principes :
 

  1. sélection d’une pousse destinée à constituer le futur axe principal ;
  2. suppression des concurrentes à l’axe principal ;
  3. incitation à la formation des charpentières le long de l’axe principal ;
  4. sélection des charpentières. 

En général, les plants de pépinières haute tige sont greffés en laissant deux à quatre yeux au greffon.
Ces yeux se développent vigoureusement la première année
et produisent les rameaux appelés à devenir des charpentières
 (dans l’optique de la taille de formation ancienne ).


 Pour réaliser la taille moderne,  1 SEUL RAMEAU doit
être conservé à l’issue de la première année de greffe.


On le choisira fort et bien droit.

Tous les autres doivent être enlevés sous peine de le pénaliser par
une concurrence pour la sève. Le principe qui sous-tend ceci est que les branches d’un même âge, situées au même niveau, sont potentiellement d’égale force et se font concurrence.


Or, la dominance de l’axe principal doit être préservée à tout prix. 

En taillant sur ride les concurrentes, on provoquera l’année suivante  le départ, à leurs bases, de bourgeons latents qui formeront le premier étage fructifère ( schéma ci-dessous ), sans danger de concurrencer l’axe principal.

taille moderne blog 20 cms schéma

   Ci-dessus, de gauche à droite :

 - arbre arrivant de chez le pépiniériste et comportant plusieurs rameaux 

 - supression des rameaux en surnombre  

 - conservation de l'unique rameau qui formera l'axe principal de l'arbre 

 - aspect de l'arbre  fin de la première année de formation

                                

baum_lachen

Ce mode de conduite des arbres nécessite une simple taille de formation pendant les quelques années qui suivent la plantation.
Ensuite,  un élagage d’entretien tous les 2 ou 3 ans est envisagé au cas par cas.

13:24 Écrit par Pierre Colignon dans Taille des arbres | Tags : nature, schema, dessin, arbre, taille, moderne, arboriculture, fruitier, haute tige

24/09/2006

Taille de formation " ancienne " et taille de formation " moderne "des arbres fruitiers.

 

Le mode de formation des arbres fut original,  et  il peut être qualifié de  « taille moderne ».  Tenter de remettre au goût du jour les anciens verger n’implique pas de rejeter en bloc tout progrès !   

Venue des pays anglo-saxons, la taille "moderne" a déjà supplanté les formes "anciennes" en verger de basses tiges depuis 50 ans environ.
Elle s’applique tant au pommier qu’au poirier.
Ce concept de taille "moderne" n’est que rarement pratiqué en haute tige bien qu’il y soit très facile à mettre en œuvre et très profitable à de nombreux points de vue :

-        respect de la physiologie du végétal par la conservation du bourgeon terminal ;

-         mise à fruit plus rapide ;

-         bris de charpentières beaucoup moins fréquents ;

-         moins exigeant en main-d’œuvre ;

-        rajeunissement des branches maîtresses toujours possible ;

-         couronne plus aérée…   

 

forme ancienne et moderne taille 20 cms blog

Ci-dessus de gauche à droite , 

 arbre formé selon la méthode "ancienne",

 pommier formé selon la méthode "moderne",

 et  poirier formé selon la méthode "moderne".

16:28 Écrit par Pierre Colignon dans Taille des arbres | Tags : ancienne, arboriculture, arbre, nature, taille, formation, moderne, schema, fruitier, haute tige

08/09/2006

Création du verger: préparation des arbres avant la plantation.

 

Pralinage des racines dans un mélange de bouse de vache , de terre et d'eau.

Les racines sont pralinées et seules les racines endommagées ont été coupées ; les arbres sont prêts à être plantés.

24/08/2006

La disparition des vergers traditionnels en Wallonie

 

 
Vieux verger de Courcelles B - 6180    

 

                                                        Depuis le début du XXe siècle, les surfaces consacrées aux vergers haute-tige se sont raréfiées au point  qu'aujourd’hui, ils ne représentent plusqu’une part insignifiante des surfaces agricoles.
Pourtant, dans le contexte de l’agriculture traditionnelle, les vergers haute-tige s’intégraient parfaitement aux autres spéculations agronomiques.Leur rôle était même indispensable car le verger constituait non seulement une source d’aliments frais mais, aussi une source de revenus.

Consommés dès le début de l’été, certains fruits pouvaient être conservés jusqu’au printemps suivant ou écoulés sur le marché local.


La situation changea rapidement avec l’intensification et la spécialisation de l’agriculture au siècle dernier . Les habitudes alimentaires changèrent également. Les vergers haute-tige furent laissés à l’abandon.
Les variétés paysannes peu adaptées aux méthodes culturales intensives et aux traitements phytosanitaires furent reléguées aux oubliettes.


Bien sûr toutes n’avaient pas nécessairement les qualités qui auraient justifié la poursuite de leur culture.Néanmoins, la perte de diversité dans notre patrimoine fruitier fut synonyme d’une véritable extinction.

A titre d'exemple, aujourd'hui, 5 variétés de pommes représentent 9/10èmes des pommes consommées en Belgique !

Qui peut encore trouver facilement une Reinette étoilée ou un Court-pendu dans un magasin ?
Pourtant, beaucoup de personnes connaissent encore leurs noms sans nécessairement  avoir goûté ces fruits ; mais , si la renommée des ces fruits a traversé les générations dans la mémoire  populaire, la  majorité des
vieilles variétés est tombée progressivement dans l’oubli. 

 
Reinette étoilée ( photo Wikipedia )