26/01/2007

Présentation de la poire 5 Côtes Napoléon

 

La poire 5 Côtes Napoléon , une poire sans histoires ...

 

poire 5 cotes napoleon blog corrigée
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Historique :
 
la poire 5 Côtes Napoléon est vraisemblablement une obtention d'amateur , probablement à partir d'un semis ...
Elle serait apparue dans la région de Charleroi  ( Belgique ) avant 1850 et tiendrait son nom  populaire de son excellente qualité qui l'aurait  fait dédier à l' empereur français toujours cher à cette région.
 
A notre connaissance , personne à ce jour n'a étudié ce fruit très intéressant , aucune littérature n'existe à son sujet.
 
Description :
 
Grosseur : fruit gros , jusquà 500 grs.
 
5 côtes Napoléon dessous 20 cms blog

Forme : ronde,  à 5 côtes.

Pédoncule : moyen et épais. 

Oeil : bien développé et situé dans une légère cavité.

Peau : uniformément verte à la cueillette en octobre , elle devient , à sa maturité en décembre / janvier , jaune avec une grosse tache orange sur 1 côté.

5 côtes Napoléon 2 20 cms blog

Chair : croquante.

Eau : abondante , musquée et délicatement sucrée.

Consommation : à la cueillette ,en octobre , comme poire à cuire ; à maturité, en décembre / janvier, comme poire de couteau.

Arbre : développement moyen et vigoureux s'il est greffé sur franc ( le greffage sur cognassier n'a pas été testé ) ; ne présente jamais de tavelure , ni d'oïdium , ni de chancre ; pas de tavelure non plus sur le fruit.

Récemment sauvegardée de l'extinction, c'est aussi une variété d'une exceptionnelle résistance aux maladies .

Du bois de greffe peut-être obtenu sur demande jusque fin février à colignonpierre@hotmail.com

03/12/2006

Présentation de la poire d' ANGORA

La poire d' ANGORA

 
poire Angora 1
Historique :
 
Originaire d'Asie Mineure, elle fut importée en France par Léon Leclerc de Laval en 1832 ; il l'avait vue signalée dans le journal du voyage d' Orient qu'accomplit en 1700, sur la demande de Louis XIV , l'illustre botaniste Tournefort.
 
Description du fruit :
poire Angora 2
 
Grosseur : au-dessus de la moyenne ( jusqu'à 600 grs.)
Forme : turbinée , obtuse, ventrue, irrégulière, bosselée, ayant souvent un côté plus renflé que l'autre.
Pédoncule : assez fort , long, arqué, formant bourrelet à son point d'insertion obliquement implanté au centre d'une faible dépression que surmonte constamment un mamelon bien développé.
Oeil : grand, des plus ouverts, placé presque toujours à fleur du fruit dans un large bassin.
Peau : jaune pâle  légèrement verdâtre, finement ponctuée de fauve et portant quelques petites taches roussâtres.
Chair : blanche, tendre, juteuse, à gros grains, pierreuse autour des loges.
Eau : abondante, sucrée, douce,  délicate , faiblement parfumée.
 
Maturité : commencement d'octobre , et se prolongeant très exceptionnellement jusqu'à la fin de novembre.
d'après André LEROY ( 1801-1875 ), " Dictionnaire de pomologie", Angers , 1867.
livre_feilletes005

 

poire Angora dessous
 
Le poirier d'Angora est résistant au psylle du poirier 
 
Le poirier d'Angora est une variété de collection dont on espère pouvoir intégrer les gènes dans différentes variétés modernes pour lutter contre la recrudescence du psylle en arboriculture intensive.
 
Voir le travail de fin d'études de Pierre COLIGNON  , FUSAGx, 2000. livre_feilletes013
 
 
fleur poirier dAngora blog 20 cms

La fleur  ( de très grande taille ) du poirier d'Angora.

26/08/2006

Sauvegarde des variétés de fruits anciennes

    C’est pour préserver ce patrimoine fruitier que pendant plus de 20 années de prospection, le Centre de Recherches Agronomiques de Gembloux s’est efforcé de rassembler  plus de 800 variétés anciennes de poires et plus de 2000 variétés anciennes de pommes de nos campagnes.
Elles sont à présent protégées dans un conservatoire génétique en attendant leur éventuelle rediffusion.

    Ces variétés paysannes possèdent en effet des atouts agro-économiques qui justifient leur protection.
Ainsi, leur résistance aux maladies et aux ravageurs est généralement bien supérieure à celle des variétés modernes,  si bien qu’à moyen terme, les chercheurs espèrent introduire les facteurs de résistance des variétés anciennes chez les variétés modernes qui souffrent   d'une augmentation de virulence de la part des
parasites.

 
 
 
 
 
Poirier "5 Côtes Napoléon " découvert dans un vieux verger de Courcelles B - 6180
 
 

    Heureusement depuis plus de 20 ans, de nombreuses initiatives privées et publiques contribuent à redonner une place aux vergers haute tige.
Ce n’est pas là une utopie de nostalgiques d’un temps révolu.
Le verger haute tige, requérant un minimum de soins et d’investissement peut encore s’insérer durablement en marge d’une exploitation agricole moderne.

 Le tout étant de choisir les variétés  avec discernement et de leur prodiguer les soins adéquats, au moment opportun. 

Voilà tout le problème !

   L’implantation d’un verger nécessite un certain bagage de connaissances qu’il est difficile d’acquérir et de mettre en oeuvre sans aide. Heureusement, aujourd’hui de nombreux groupements d’amateurs proposent leur aide et leurs conseils aux personnes désireuses de se lancer dans l’aventure.En outre, différents niveaux de pouvoirs (communes, régions ) accordent des moyens financiers spécifiques à l’implantation de vergers haute tige.

 

poire 5 cotes napoleon blog 20 cms

Poire "5 Côtes Napoléon "  , variété ancienne , récemment en voie de disparition et aujourd'hui sauvegardée.

24/08/2006

La disparition des vergers traditionnels en Wallonie

 

 
Vieux verger de Courcelles B - 6180    

 

                                                        Depuis le début du XXe siècle, les surfaces consacrées aux vergers haute-tige se sont raréfiées au point  qu'aujourd’hui, ils ne représentent plusqu’une part insignifiante des surfaces agricoles.
Pourtant, dans le contexte de l’agriculture traditionnelle, les vergers haute-tige s’intégraient parfaitement aux autres spéculations agronomiques.Leur rôle était même indispensable car le verger constituait non seulement une source d’aliments frais mais, aussi une source de revenus.

Consommés dès le début de l’été, certains fruits pouvaient être conservés jusqu’au printemps suivant ou écoulés sur le marché local.


La situation changea rapidement avec l’intensification et la spécialisation de l’agriculture au siècle dernier . Les habitudes alimentaires changèrent également. Les vergers haute-tige furent laissés à l’abandon.
Les variétés paysannes peu adaptées aux méthodes culturales intensives et aux traitements phytosanitaires furent reléguées aux oubliettes.


Bien sûr toutes n’avaient pas nécessairement les qualités qui auraient justifié la poursuite de leur culture.Néanmoins, la perte de diversité dans notre patrimoine fruitier fut synonyme d’une véritable extinction.

A titre d'exemple, aujourd'hui, 5 variétés de pommes représentent 9/10èmes des pommes consommées en Belgique !

Qui peut encore trouver facilement une Reinette étoilée ou un Court-pendu dans un magasin ?
Pourtant, beaucoup de personnes connaissent encore leurs noms sans nécessairement  avoir goûté ces fruits ; mais , si la renommée des ces fruits a traversé les générations dans la mémoire  populaire, la  majorité des
vieilles variétés est tombée progressivement dans l’oubli. 

 
Reinette étoilée ( photo Wikipedia )